Lettre ouverte à celui qui critique le soufisme – Cheikh Ahmad al-Alawî

pdf

Le Shaykh algérien Ahmad al-‘AlawÎ (1869-1934) fut l’un des principaux représentants du soufisme nord-africain au XXe siècle. Maitre spirituel pour ses disciples, il eut également, au sein de la société algérienne, un rôle plus large de défense du soufisme et de l’Islam traditionnel, face à leurs adversaires internes et externes.
C’est dans le cadre des polémiques opposant soufis et milieux réformistes qu’il eut l’occasion d’écrire en 1921 l’épitre dont nous présentons la traduction. Servi par une rhétorique efficace et un style incisif, il y réfute une par une les critiques des adversaires du soufisme, et cite la multitude de sources scripturaires (Coran et hadîth) sur lesquelles s’appuie le tasawwuf. Il rapporte également le témoignage favorable au soufisme de nombreuses personnalités historiques de l’Islam. Mais d’une façon plus générale, il oeuvre à rétablir le sens de concepts islamiques essentiels qui ont, parfois, été déformés par l’évolution politico-sociale des sociétés musulmanes.
Un peu moins d’un siècle plus tard, les attaques des milieux antisoufis n’ont rien perdu de leur virulence. Voilà pourquoi cette « lettre ouverte » du Shaykh al-‘Alawi constitue, pour la pensée musulmane, une véritable oeuvre de salubrité publique.

This entry was posted in islam and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply